Mes Poèmes au fil des jours et des nuits/tous droits réservés

 

J’ouïs la rime interne

Goutte de pluie éperdue d’océan

Ligne de fuite en  nouvelle espérance 

Humble clairière chambre à soi

Brins de menthe

On the rock again

Danse ! 

Fragile puissance 

Danse ! 

Légère melancholia

David Bowie, tu chantais…

"Y a-t-il de la vie sur mars ?"

 

Anny  C.


REBUS ET ENTRELACS

           Imitateur

Je parle de vieillesse à la femme que j'aime;
on me répond : « C'est dans Ronsard, tout ça. » Je parle
d'un deuil profond et d'une enfant qui s'est noyée;

on me répond : « Tout ça, c'est dans Victor Hugo. »

Je parle d'un coeur lourd comme un lac en colère;
on me répond: « Tout ça, tu vois c'est Lamartine. »
Je parle de musique et d'un parc dans la brume;
On me répond: « Tout ça, Verlaine y est passé. »

Je parle de partir, là-bas vers l'équateur;
on me répond: « Tout ça, c'est Rimbaud. » Je parle
de mon orgueil et de ma solitude amère;

On me répond : « C'est dans Vigny, t'as pas de chance. »
Je ne parlerai plus, de peur de les gêner,
ces salauds qui sans moi ont écrit mes poèmes.

 

Alain Bosquet (« Sonnets pour une fin de siècle » – Editions Gallimard 1980)

 

La poésie sauvera-t-elle le monde?
Aurons-nous les belles couleurs de l'automne en 2020? Ma voisine me fait remarquer que les feuilles sèchent avant de changer de couleur, après avoir été grillées par le soleil...La poésie sauvera-t-elle le monde?



POUR...


Pour le chant béni de l’aurore
Pour le rouge à brunante

Pour le fil qui coud et qui découd les rêves

Pour la trame qui joue toutes ses harmoniques

Pour le corps qui soupire
Pour le corps qui gémit
Pour les corps enlacés
Et pour les corps qui marchent
Naissent
Ou
Meurent
Pour ceux qui se cherchent
Se trouvent et puis se perdent

Pour la voix qui appelle
Pour celle du silence

Pour la plume à la main
Qui dit ce qu’elle tait

Pour le peintre épris de lumière

Le voyageur sans but mais non pas sans raison

Pour celui qui s’en va
Pour celui qui revient

Une valse à mille temps fait tourner la Terre
Terre-Icare avide de Soleil

Soleil-Kronos dévoreur de planètes.

Anny C (in REBUS)
Anny C.

Commentaires

25.01 | 07:56

MAGISTRAL, DEVOS

...
06.08 | 15:40

Bonjour Anne Marie,

Quel plaisir d'écouter Pascal Quignard, que je n'ai jamais réussi à lire, je vais essayer à nouveau avec "l'Homme au trois lettres".

marc

...
13.07 | 17:23

plus de cejourdhui! horreur et damnation, poussée de fièvre; je n'avais pas vu ce dernier et me consolais dans Talents et en égrenant tes délicieuses arilles

...
29.01 | 10:27

pensées éphémères - non non non elles restent gravées dans les coeurs de + en + profondes avec le temps qui passe Rose-Marie

...