EPHEMERIDE

De retour

 

Bonjour chers amis de mes cejourd'hui,

Toc toc, je ne vous dérange pas ?

Voici venu le temps où je dois rendre hommage à SEMPE que j'avais honoré durant une année entière en clins d'oeil des cejourdhui.

Sa mort est arrivée en plein été comme un pavé dans la mare. Les éloges ont fleuri sur les pages et les écrans, je me suis tu, mais je ne puis ouvrir lescejourdhui2022/23 sans lui et avec la question du Petit Nicolas:

"Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux?

https://www.francetvinfo.fr/culture/cinema/films-animation/le-petit-nicolas-comment-un-studio-d-animation-d-angouleme-a-donne-vie-a-la-nouvelle-adaptation-au-cinema_5197474.html

Et puis... en partageant avec vous un extrait de mon "Nid d'abeille"encore inédit:

 

"(...)Sur la scène du monde actuel, la tragédie n’a pas tiré son rideau noir, l’écrivain Salman Rushdie, auteur des Versets sataniquesvient d’être, aux USA, grièvement frappé de coups de couteaux ! Une fois de plus, cet acte frappe évidemment la liberté d’expression. L’émotion est grande. Sempé ne le saura pas qui vient de tracer son dernier trait si léger et si libre. En 2019, Le Musée de la merde Bordeaux, à deux pas du bassin à flots,avait mis à l'affiche une grande exposition des dessins de Sempé.Son crayon fine mouche fendait la cuirasse des gens sérieux pour révéler leur touchante fragilité et, d’avoir regardé le monde avec ces yeux-là, cela rendait plus humain.

 Sur la corde raide des événements, l’air du temps fait de nous des funambules.

 Sans doute, Sempé s’est-il délesté de ce qui aurait pu entraver sa légèreté d’esprit, (une enfance peu amène par exemple), pour laisser vivre la grâce intemporelle de son trait quasi musical. 

Assise face au bassin d’Arcachon, du côté de l’Aiguillon, j’aperçois un couple de baigneurs tout à fait semblables à ces petits personnages de Sempé, qui, parfois, ne sont plus très jeunes, mais dont les postures sont des hymnes à la vie qui font chanter les dessins de l’artiste. 

Ce monde-paysage a l’air parfaitement en paix, « Rien de sérieux » aurait pu dire Sempé - juste une touche d’éternité-  aurais-je pu lui répondre.

 En rentrant, j’écoute les informations, les femmes afghanes manifestent leur terrible colère : un an après le retour des talibans, elles ont perdu toutes leurs libertés. C’est à pleurer." (Anny C./Nid d'abeille)

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

06.04 | 08:20

Emerger de notre vivier , aprés y avoir puiser toutes les émotions .
Ecrire , crypter ce vécu , cette traversée .....

...
10.10 | 13:28

Aimer ne se négocie pas - oh que non. L'amitié non plus. Amour Amitié ces deux piliers de la vie - Merci Annie de si bellement nous le rappeler.

...
25.01 | 07:56

MAGISTRAL, DEVOS

...
06.08 | 15:40

Bonjour Anne Marie,

Quel plaisir d'écouter Pascal Quignard, que je n'ai jamais réussi à lire, je vais essayer à nouveau avec "l'Homme au trois lettres".

marc

...
Vous aimez cette page