EPHEMERIDE

Nouvelle ascension

 

 

Ce sont dans des conditions extrêmes que se révèlent les personnalités ; où la vanité aveugle la raison, et où les plus solides amitiés volent en éclats."

Ludwig Holh

 

"De même, lorsque j’écris, le fait de m’asseoir (et de me rasseoir !) ou de saisir ma plume, bref, les actes pris dans leur détail m’ont toujours été pénibles. Mais dans bien des cas, la joie engendrée par l’ensemble pouvait surpasser la peine, la recouvrir, l’emporter tout comme, dans la montagne, pouvait être oublié le labeur de la marche. La seule chose qu’on puisse espérer, c’est que le détail de nos pas soit si bien contenu dans l’ensemble qu’il échappe à notre connaissance. (Notes, I, 26, p. 24)"


 

 

ascensionAscension, 1975

 

« Les bons alpinistes sont presque toujours des êtres laconiques » 

 

Repris, corrigé et réécrit six foisentre 1916 et 1940, avant de recevoir sa forme définitive (et un succès critique sans précédent) en 1975, Ascensionest le récit d une ascension en montagne. Deux hommes partent à l assaut d un glacier ; les conditions sont mauvaises. Le malaise de l un s intensifie devant la dureté des éléments, à tel point qu il abandonne, et que l autre entreprend une ascension solitaire folle, mais consciemment assumée. Lente ascension, ou lente agonie ? On suit pied à pied les héros dans leurs trajectoires opposées, les accidents qui se multiplient, et les songes dont ils peuplent la montagne... Labyrinthe de glace sans trace humaine, ni perspective, et bordé d'abîmes, celle-ci prend un relief fantasmatique et monstrueux. Dans cet univers à la fois transparent et ténébreux, où la réalité tend à se dissoudre, peuvent surgir des événements décisifs et tragiques. L'écriture à ellipses de Ludwig Hohl fascine par sa minutie et sa sobriété. L'auteur tente de percer la personnalité de la montagne à travers ses couleurs, ses méandres, ses formes, son climat... Ascension est une parabole impeccable, dans la lignée du Vieil homme et la mer d Hemingway, ou du Moby Dick de Melville."  Sens Critique

 

CRITIQUES:

 

"Nous n'aimons guère les grands mots. Ici, pourtant, on ne peut guère les éviter : il s'agit d'un chef-d’œuvre."


Jean-Pierre Enard

 

"D'autres écrivains ont leur maîtresse. Moi, j'ai Hohl."


Friedrich Dürrenmatt

 

"Nietzsche fait alpiniste : un livre à entreprendre pour son style cristallin, aigu comme un glacier."


Dominique Durand, Le Canard Enchaîné

 

"Les alpinistes n'ont pas seulement l'esprit épique, ils ont parfois la tête philosophique... Ascension a la pureté et la dureté du diamant."


Pierre Mertens, Le Soi

 

 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

06.04 | 08:20

Emerger de notre vivier , aprés y avoir puiser toutes les émotions .
Ecrire , crypter ce vécu , cette traversée .....

...
10.10 | 13:28

Aimer ne se négocie pas - oh que non. L'amitié non plus. Amour Amitié ces deux piliers de la vie - Merci Annie de si bellement nous le rappeler.

...
25.01 | 07:56

MAGISTRAL, DEVOS

...
06.08 | 15:40

Bonjour Anne Marie,

Quel plaisir d'écouter Pascal Quignard, que je n'ai jamais réussi à lire, je vais essayer à nouveau avec "l'Homme au trois lettres".

marc

...
Vous aimez cette page