EPHEMERIDE

Mimesis

  • "Le désir mimétique, c’est quoi ? La théorie du désir mimétique est souvent mobilisée pour expliquer des phénomènes de violence, que René Girard a disséqués tout au long de sa vie. La désignation de boucs émissaires au sein d’une société en est un exemple. C’est pourtant à partir de la lecture des œuvres de Proust, Cervantès, Dostoïevski, ou encore Stendhal que René Girard développe sa théorie, alors qu’il était professeur de littérature. Dans son œuvre phare Mensonge romantique et vérité romanesque (1961), ouvrage qui pose les premiers jalons de sa théorie, il remarque ainsi que ces grands romans mettent tous en scène un même schéma amoureux, et rompent avec un romantisme qui « veut toujours se persuader que son désir est inscrit dans la nature des choses ou, ce qui revient au même, qu’il est l’émanation d’une subjectivité sereine ». Reprenant le concept de mimèsis d’Aristote, qui, dans sa Poétique, écrit que l’homme est « apte à l’imitation », par laquelle ce dernier apprend, se forme et évolue au sein de la société, René Girard s’érige contre le mythe du sujet désirant autonome : le désir n’est pas porté sur un objet qu’on aimerait pour ses qualités propres, mais il naît lorsqu’on voit l’autre désirer cet objet."

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

10.10 | 13:28

Aimer ne se négocie pas - oh que non. L'amitié non plus. Amour Amitié ces deux piliers de la vie - Merci Annie de si bellement nous le rappeler.

...
25.01 | 07:56

MAGISTRAL, DEVOS

...
06.08 | 15:40

Bonjour Anne Marie,

Quel plaisir d'écouter Pascal Quignard, que je n'ai jamais réussi à lire, je vais essayer à nouveau avec "l'Homme au trois lettres".

marc

...
13.07 | 17:23

plus de cejourdhui! horreur et damnation, poussée de fièvre; je n'avais pas vu ce dernier et me consolais dans Talents et en égrenant tes délicieuses arilles

...
Vous aimez cette page