EPHEMERIDE

JARDINER

jardin de curé


Il y a quelques lurettes (...), Muriel Icard,  (avec qui nous avions fondé le Salon bleu des bords de Garonne) et moi,  avions organisé une soirée Jardins pour laquelle nous avions demandé à 50 amis de produire un texte sur ce thème. En effet, 50 amis avaient répondu à notre attente et nous nous étions retrouvés à 50 dans le restaurant Le Moulin, à Gradignan, qui nous avait donné carte blanche pour occuper le lieu lors d'une belle journée très chaude! Les textes, tels des kakemonos, flottaient au vent, accrochés aux arbres. Repas, lectures, fleurs dans les cheveux, un recueil aussi fut réalisé; j'en garde un souvenir très heureux.

Or, je découvre que France Culture célèbre en ce moment les jardins...écoutons le jardinier - écrivain - poète Marco Mortella en parler avec tant de charme que cela me donne envie de vous en faire part.

Marco Martella

https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-culture/marco-martella-la-poesie-des-fleurs

 

.


"Je me trouve souvent à raconter des histoires de gens qui jardinent, touchent les plantes et la terre: raconter ces histoires nous permet de parler de choses essentielles. La mort, la peur et la fascination de la mort, l’amour, l’érotisme, la solitude. Les thèmes éternels de la littérature. (Marco Martella)"

Colette doit se réjouir...depuis son jardin secret.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

10.10 | 13:28

Aimer ne se négocie pas - oh que non. L'amitié non plus. Amour Amitié ces deux piliers de la vie - Merci Annie de si bellement nous le rappeler.

...
25.01 | 07:56

MAGISTRAL, DEVOS

...
06.08 | 15:40

Bonjour Anne Marie,

Quel plaisir d'écouter Pascal Quignard, que je n'ai jamais réussi à lire, je vais essayer à nouveau avec "l'Homme au trois lettres".

marc

...
13.07 | 17:23

plus de cejourdhui! horreur et damnation, poussée de fièvre; je n'avais pas vu ce dernier et me consolais dans Talents et en égrenant tes délicieuses arilles

...
Vous aimez cette page