EPHEMERIDE

Ne passe pas à la trappe


 avec...Antoine Compagnon et son dernier cours au Collège de France, puisqu'il a 70 ans,  en ce mois de Janvier 2021...

 

 

" Les fins sont aussi des commencements (...) Confinement et couvre feu m'ont donné le loisir d'y réfléchir !(...) Ultima verba...  avec Goethe, Beethoven et Rembrandt...Chateaubriand...

 

(...)Chateaubriand, dans La Vie de Rancé* trouveson style tardif, un style que j'appellerai "disultoire"(disultory) sautillant, allant d'un sujet à l'autre comme le funambule disultor, en latin." A. Compagnon

 

(*Parvenu au grand âge, Chateaubriand se lance à la poursuite de Rancé, qui a fondé un haut lieu de confinement, La Trappe. La Vie de Rancé n’est pas minuscule, deux grands lecteurs parmi tant d’autres, Roland Barthes et Julien Gracq, ont reconnu qu’au-delà d’outre-tombe Chateaubriand avait par ce récit ouvert un horizon d’écriture.)

 

Aurons-nous un ETE AVEC CHATEAUBRIAND ?

 

Je pense, à sauts et à gambades, au nouveau livre de Bernard Pivot,  à l'outre noir de Soulages , à la poésie de  François Cheng... comme ultima verba.

 

En remontant le temps, Antoine Compagnon:"Nous lisons parce que, même si lire n’est pas indispensable pour vivre, la vie est plus aisée, plus claire, plus ample pour ceux qui lisent que pour ceux qui ne lisent pas."


Pour écouter le cours si riche :https://podcasts.google.com/feed/aHR0cDovL3BvZGNhc3QuY29sbGVnZS1kZS1mcmFuY2UuZnIvcG9kY2FzdGNkZi54bWw/episode/aHR0cDovL3BvZGNhc3RmaWNoaWVycy5jb2xsZWdlLWRlLWZyYW5jZS5mci9jb21wYWdub24tMjAyMTAxMDUtMS5tNGE?hl=fr&ved=2ahUKEwjsrIqToJjuAhU15eAKHc29D5cQjrkEegQIBhAF&ep=6

 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

10.10 | 13:28

Aimer ne se négocie pas - oh que non. L'amitié non plus. Amour Amitié ces deux piliers de la vie - Merci Annie de si bellement nous le rappeler.

...
25.01 | 07:56

MAGISTRAL, DEVOS

...
06.08 | 15:40

Bonjour Anne Marie,

Quel plaisir d'écouter Pascal Quignard, que je n'ai jamais réussi à lire, je vais essayer à nouveau avec "l'Homme au trois lettres".

marc

...
13.07 | 17:23

plus de cejourdhui! horreur et damnation, poussée de fièvre; je n'avais pas vu ce dernier et me consolais dans Talents et en égrenant tes délicieuses arilles

...
Vous aimez cette page