EPHEMERIDE

Pas si absurde que cela

IONESCO, le grand dramaturge, dans "Journal en miettes"  se révèle être un homme très préoccupé par le sens de sa vie, lui qui, avec humour a joué avec le non - sens. 

C'est passionnant de le suivre au fil des pages de ce journal .

Résultat de recherche d'images pour "journal en miettes ionesco"

Il écrit:

"Vivre sa vie, c'est vivre le monde à sa façon, d'une autre façon, d'une façon inattendue,comme les autres et pas comme les autres."

E. IONESCO


Il écrit:

"Les petits malins réussissent, qui se plient aux événements. Ils suivent le courant le plus fort. Ainsi, ils sont toujours gagnants mais ils n'existent pas, ils ne sont pas puisqu'ils ne s'identifient qu'à des courants; ils adoptent des formes, ils sont informes.

Pour certains, il est si facile de vivre, ils n'ont qu'à se laisser aller. Ils glissent. Moi, je dois toujours escalader des montagnes que d'ailleurs, je n'escalade pas.

Je suis de la race élue de ceux qui doivent faire l'impossible: hélas je suis aussi un des plus fainéants de ma race: je ne bouge pas et les montagnes sont de plus en plus hautes et infranchissables.Si je ne vais pas vers elle, la montagne viendra vers moi. Je sens déjà la terre qui tremble, je vois les rochers menaçants qui vont m'écraser.

Je sais je renonce à tout, je ne renonce pas à moi. C'est le contraire qu'il faut faire."

E. IONESCO (Journal en miettes)

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

10.10 | 13:28

Aimer ne se négocie pas - oh que non. L'amitié non plus. Amour Amitié ces deux piliers de la vie - Merci Annie de si bellement nous le rappeler.

...
25.01 | 07:56

MAGISTRAL, DEVOS

...
06.08 | 15:40

Bonjour Anne Marie,

Quel plaisir d'écouter Pascal Quignard, que je n'ai jamais réussi à lire, je vais essayer à nouveau avec "l'Homme au trois lettres".

marc

...
13.07 | 17:23

plus de cejourdhui! horreur et damnation, poussée de fièvre; je n'avais pas vu ce dernier et me consolais dans Talents et en égrenant tes délicieuses arilles

...
Vous aimez cette page