EPHEMERIDE

Face à face

 

 

 

                Marguerite Duras a dit cette phrase puissante de simplicité :

 

 « Devant elle, je pense à elle »

 

Elle parlait de la cantatrice Léontyne Pricehttps qu’elle avait interviewée.

 C’est Emmanuel Carrère qui le souligne alors qu’il avait été très mal à l’aise devant Catherine Deneuve qu’il interviewait ; il analyse pourquoi :

 « Le problème, écrit-il c’est que, devant une personne comme Catherine Deneuve, la plupart des gens, et je me suis aperçu que je n’y faisais pas exception, pensent d’abord à eux-mêmes et à l’impression qu’ils vont lui faire. Et quand on pense comme ça, c’est foutu : on est dans la demande, l’aliénation, la misère, même si elle le voulait, elle n’y pourrait rien. Elle vous laisse vous noyer, c’est votre problème. » (p317 «  Il est avantageux d’avoir où aller »)

 

Duras a l’art de la formule, je ne l’oublierai pas quand je serai devant quelqu’un même si ce n’est ni Léonthyne Price, ni Catherine Deneuve, ni une célébrité, la rencontre ne pouvant se faire que dans la  présence à l’autre. Le cœur est un artiste de haut niveau à côté du pauvre petit mental et de ses pirouettes cacahuètes ! Anny C.

 


René Magritte



Résultat d’images pour
 magritte

MAGRITTE 

 

 

 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

10.10 | 13:28

Aimer ne se négocie pas - oh que non. L'amitié non plus. Amour Amitié ces deux piliers de la vie - Merci Annie de si bellement nous le rappeler.

...
25.01 | 07:56

MAGISTRAL, DEVOS

...
06.08 | 15:40

Bonjour Anne Marie,

Quel plaisir d'écouter Pascal Quignard, que je n'ai jamais réussi à lire, je vais essayer à nouveau avec "l'Homme au trois lettres".

marc

...
13.07 | 17:23

plus de cejourdhui! horreur et damnation, poussée de fièvre; je n'avais pas vu ce dernier et me consolais dans Talents et en égrenant tes délicieuses arilles

...
Vous aimez cette page