Mes Poèmes au fil des jours et des nuits/tous droits réservés

Jours glissants

Jours glissants

 

Moi :

 

Quel charivari que le printemps !
Il invite à se dévêtir pour le défilé magistral du grand couturier.
Ce matin j’ai vu trois violettes, époustouflantes, de ce mauve profond qu’on ne revoie que sur les archevêques ! J’ai la religion du Printemps comme celle de l’enfance qui fait des pieds et des mains dans la lumière. 
Maintenant, à l’âge du mica, j’ai aussi celle de la mer et du nuage, avec la force du granit et son fragile feuilleté, celui qui aspire à tendre vers l’immortalité telle la surprenante violette.

 

La voix :

 

Tu connais deux étranges sœurs, Nostalgie et Mélancolie, comme deux étranges fleurs de ton jardin. 
Nostalgie est une immortelle, fleur de la St Jean, qui peut garnir un beau vase chinois, riche de ses couleurs douces et de son parfum épicé, elle est fragile et se veut rassurante, Nausicaa la prisait pour sa propre beauté. 
Mélancolie, elle, est une fleur noire de l’automne, triste et grave, poète à ses heures, elle a besoin de beaucoup d’amour et de soins pour retrouver le sourire qui garde cependant, un fond de tristesse. 

 

Je

 

Ma préférence va à la noblesse de la seconde. Nostalgie est attendrissante mais un peu lâche, un peu fuyante, se berce d’illusions passées avec complaisance. Mélancolie garde le cœur plus ouvert comme pour être consolée en secret. 

 

Le choeur

 

Mélancolie va mieux à Léo Ferré qu’à un nom de radio :
« C’est un chat perdu qu’on croit retrouver... la mélancolie… »

 

La voix :

 

« C’est (aussi) voir dans la pluie le sourire du vent
Et dans l’éclaircie la gueule du printemps 
C’est dans les soucis voir la fleur des champs 
La mélancolie… » (Leo Ferré)

 

Je

 

C’est un sentiment qui a la douceur du cachemire par temps froid.

 

La poésie

 

Dans le train de nuit
Les corps bercent
Des valises de rêves 

 

in Jours Glissants


AMC.

Anny C.(édilivre)

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

05.01 | 17:10

Bonjour Any,

J'écoute avec plaisir Léo Ferré que j'ai tardé à aimer...seul Jacques Brel me plaisait .

Comment se présente 2019 pour vous ? Utopia un an déjà

...
02.11 | 07:51

Georges Brassens et sa poésie... pourquoi pas comme thème d’un atelier d’écriture ?...
Merci Anny pour ce texte prouvant son éternité...

...
15.10 | 08:05

Merci Marc pour cette pépite sauvée au temps.

...
14.10 | 10:21

Bonjour Any,

Une nouvelle pépite, que vous connaissez peut être - "Lettre d'une inconnue" - de Stefan Zwieg....

Bon dimanche ,

marc

...
Vous aimez cette page