EPHEMERIDE

SENS PLASTIQUE

" Ce qui nous retient à la terre, c’est l’amour, c’est la vie." 


Malcolm De Chazal

 

 

Artiste intégral, poète et peintre,  Malcolm de Chazal(mauricien), cet écrivain considérable, génial, nous rend visite sur nos écrans ce matin pour embraser le mois de mai de sensations poétiques et plastiques lumineuses :

Malcolm de Chazal écrit : « Les images sens-plasticiennes remettent l’homme dans la vie. Et la vision dès lors n’est pas en sens unique, de l’homme à la fleur, mais conjointement de la fleur à l’homme redonnant ce ‘regard en retour’ dont la sortie hors du jardin nous avait privé. Et le poète qui regarde la fleur d’azalée voit la fleur d’azalée le regarder en retour. Dès lors toute la vie s’anime en conte de fées, et la fée est la lumière qui transcrit le regard de l’homme à la rose et de la rose à l’homme. Et c’est, en dernier, le sens du merveilleux retrouvé, qui est le retour à la vie et qui met dans le paradis des enfants. (…) De sorte que Sens-Plastique, tout en étant un livre de sensations, est en même temps un album d’images où, au-delà de la littérature, Sens-Plastique est une peinture et un verbe poétique tout à la fois. (…) Le salut donc est d’ordre poétique. La POÉSIE ainsi est tout, clé de libération, clé de la vie. Il n’est donc de science en dehors d’elle.» 

(Le message de Sens-Plastique)Sens plastique

Admiré

« J'ai le sentiment qu'il est préférable de dire pour commencer les choses avec clarté. Sens-Plastique de Malcolm de Chazal apparaît comme le livre le plus extraordinaire jamais écrit. Il y a plus d'énigmes sensorielles à l'intérieur de vingt pages de Sens-Plastique que dans les œuvres complètes de Rimbaud. Aucun auteur n'est apte à rivaliser avec la puissance de révélation sensorielle de Chazal, pas même Shakespeare ou Lautréamont.
Malcolm de Chazal n'appartient pas à l'histoire de la littérature. Et c'est très bien ainsi. Malcolm de Chazal apparaît plutôt en effet comme celui qui écrit en dehors de la littérature, de même que Thelonious Monk apparaît comme celui qui invente des formes de silence en dehors de la musique.
C'est pourquoi ce n'est pas un hasard si ceux qui ont approché spontanément l'œuvre de Chazal sont d'abord autant des peintres (Braque et Dubuffet) que des écrivains (Paulhan, Breton, Bataille et Ponge). Chazal écrit en effet comme un peintre. Braque lui dit à ce propos d'emblée. “Votre livre n'est pas un livre de littérature, mais c'est un livre écrit par un peintre. C'est un album de couleurs.” Et Gaston Bachelard dira aussi de Sens-Plastique de manière élogieuse que c'est une “Bible des couleurs” »

Boris Wolowiec"Admirations"

&

Extraits...

"La couleur est un corps de chair où un coeur bat.

 

Tous les bleus

Qui 

Ont froid

Se blottissent

Dans

Le blanc.

 

Chaque oiseau a la couleur de son cri

 

Le vert

passa la main

sur l'épaule du jaune

qui eut un frisson mauve


Le lilas
Est le rose
Qui rêve."


Malcolm de Chazal

 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

25.01 | 07:56

MAGISTRAL, DEVOS

...
06.08 | 15:40

Bonjour Anne Marie,

Quel plaisir d'écouter Pascal Quignard, que je n'ai jamais réussi à lire, je vais essayer à nouveau avec "l'Homme au trois lettres".

marc

...
13.07 | 17:23

plus de cejourdhui! horreur et damnation, poussée de fièvre; je n'avais pas vu ce dernier et me consolais dans Talents et en égrenant tes délicieuses arilles

...
29.01 | 10:27

pensées éphémères - non non non elles restent gravées dans les coeurs de + en + profondes avec le temps qui passe Rose-Marie

...
Vous aimez cette page