EPHEMERIDE

Sous la voilette


Berthe Morisot, jeune fille en toilette de bal

 

 

Je vous vois encor ! En robe d'été

 

Blanche et jaune avec des fleurs de rideaux.

 

Mais vous n'aviez plus l'humide gaieté
 
 Du plus délirant de tous nos tantôts.
 
 
 
La petite épouse et la fille aînée
 
Était reparue avec la toilette
 
Et c'était déjà notre destinée
 
Qui me regardait sous votre voilette.
 
 
 
Soyez pardonnée ! Et c'est pour cela
 
Que je garde, hélas! avec quelque orgueil,
 
En mon souvenir, qui vous cajola,
 
L'éclair de côté que coulait votre œil.
 
 
Verlaine
 

Pierre-Auguste Renoir, Jeune femme à la voilette, 1870 (Musée
 d'Orsay, dist. RMN / Patrice Schmidt)Renoir
Jeune fille à la voilette
 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

25.01 | 07:56

MAGISTRAL, DEVOS

...
06.08 | 15:40

Bonjour Anne Marie,

Quel plaisir d'écouter Pascal Quignard, que je n'ai jamais réussi à lire, je vais essayer à nouveau avec "l'Homme au trois lettres".

marc

...
13.07 | 17:23

plus de cejourdhui! horreur et damnation, poussée de fièvre; je n'avais pas vu ce dernier et me consolais dans Talents et en égrenant tes délicieuses arilles

...
29.01 | 10:27

pensées éphémères - non non non elles restent gravées dans les coeurs de + en + profondes avec le temps qui passe Rose-Marie

...
Vous aimez cette page