EPHEMERIDE

AGENT SECRET

Sollers...

http://www.pileface.com/sollers/spip.php?article2432 

Après "Le nouveau" et "Le désir", l'écrivain de 84 ans, Philipe Sollers a décidé de se dévoiler dans un roman autobiographique qu'il consacre à ses souvenirs, revenant notamment sur ses premières années. Un livre que les critiques ont salué à l'unanimité.

J'ai lu le début...le voici...

« Contrairement aux apparences, je suis plutôt un homme sauvage, fleurs, papillons, arbres, îles. Ma vie est dans les marais, les vignes, les vagues. Qu’importe ici qui dit je. Écrire à la main, nager dans l’encre bleue, voir le liquide s’écouler sont des expériences fondamentales. Je vis à la limite d’une réserve d’oiseaux, mouettes rieuses, goélands, faucons, sternes, bécasseaux, canards colverts, hérons. Ah être un oiseau ! Dans la maison, tous les matins, je laisse Richter jouer Haydn, on pourrait l’écouter sans cesse, ré mineur, concert public de Mantoue, notes vives et détachées, j’aime le futur immédiat, je ne crains pas la répétition, jeu enfantin, cercle qui ne va nulle part, on écrit toujours pour une voix disait Beckett, pas de voix, pas de notes ni de mots. Le bonheur est possible. Je répète. Le bonheur est possible.Parfois c'est Glenn Gould qui joue "le clavier bien tempéré"menton sur les touches, lui aussi l'écouter sans cesse, on a maintenant tout son temps.J'entre ici par le lieu où je suis apparu dans l'existence, un lieu auquel je tiens énormément.La vie d'un écrivain ne commence pas à sa première publication. Pour moi cela ferait comme si je n'avais pas vécu pendant vingt ans, curieuse solitude.Or j'ai vécu dans un lieu enchanté, dans le savoir vivre le plus précis, le Sud Ouest de la France. Bordeaux. J'ai été successivement au lycée Montesquieu et ensuite au lycée Montaigne.C'est donner une idée du lieu. A chaque fois que la France s'effondre, tout le monde va à Bordeaux."(...)( AGENT SECRET/ PH.SOLLERS)

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

25.01 | 07:56

MAGISTRAL, DEVOS

...
06.08 | 15:40

Bonjour Anne Marie,

Quel plaisir d'écouter Pascal Quignard, que je n'ai jamais réussi à lire, je vais essayer à nouveau avec "l'Homme au trois lettres".

marc

...
13.07 | 17:23

plus de cejourdhui! horreur et damnation, poussée de fièvre; je n'avais pas vu ce dernier et me consolais dans Talents et en égrenant tes délicieuses arilles

...
29.01 | 10:27

pensées éphémères - non non non elles restent gravées dans les coeurs de + en + profondes avec le temps qui passe Rose-Marie

...
Vous aimez cette page