EPHEMERIDE

Ecoute...

Je me souviens...c'était à la fin de l'été 2020...

 

 " Passent les phrases et passent les étés...

 

 Ce matin, l’été 2020 se met à pleuvoir comme à pleurer. Quel est donc ce chagrin  qui lui prend ? Tant de soleil m’avait fait oublier ces larmes. Peut - être est-ce par crainte qu’un fou ne tranche la gorge du rossignol dont le chant est attribué à Orphée. Peut-être sent-il venir le déclin de la lumière et la fin de son règne. Sans doute pleure –t-il aussi d’émotion pour le rouge - gorge entendu à Collonges la rouge sous le chêne, cet oiseau symbole de la passion qui aurait, dit une légende, enlevé chaque épine de la couronne du Christ représentant chacune de nos blessures. Lorsqu'il a enlevé l'épine de la tête du Christ, une goutte serait tombée sur son cou. C'est pourquoi depuis il est appelé le « rouge gorge ». C’est donc bien à pleurer d’amour et les jardins l’ont bien compris qui se réjouissent de boire tant de larmes bénies."

 

Anny C.( in L'improbable été 2020)

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

25.01 | 07:56

MAGISTRAL, DEVOS

...
06.08 | 15:40

Bonjour Anne Marie,

Quel plaisir d'écouter Pascal Quignard, que je n'ai jamais réussi à lire, je vais essayer à nouveau avec "l'Homme au trois lettres".

marc

...
13.07 | 17:23

plus de cejourdhui! horreur et damnation, poussée de fièvre; je n'avais pas vu ce dernier et me consolais dans Talents et en égrenant tes délicieuses arilles

...
29.01 | 10:27

pensées éphémères - non non non elles restent gravées dans les coeurs de + en + profondes avec le temps qui passe Rose-Marie

...
Vous aimez cette page