EPHEMERIDE

Dans ce mouvement

 

 

"Maintenant, quelque chose change dans la déclinaison des jours, la nuit tombe plus tôt, l’air se refroidit, l’hiver arrive à pas de loups de satin noir.

Vivreprend une autre dimension plus proche de la source, du for intérieur. Peut-être cela peut-il faire peur. Sans doute une envie de rencontres, de bars, de cinémas, pousse-t-elle les murs de nos manques urbains, de nos habitudes culturelles, mais la prise de conscience que la vie est bien là, autrement, au plus ardent de soi, est puissante, délicate, précieuse.

 

« La vie est là, simple et tranquille

Cette paisible rumeur là

Vient de la ville…» écrivit Verlaine en prison, dans Sagesse."

 

Anny C. (in  Rébus, inédit)

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

25.01 | 07:56

MAGISTRAL, DEVOS

...
06.08 | 15:40

Bonjour Anne Marie,

Quel plaisir d'écouter Pascal Quignard, que je n'ai jamais réussi à lire, je vais essayer à nouveau avec "l'Homme au trois lettres".

marc

...
13.07 | 17:23

plus de cejourdhui! horreur et damnation, poussée de fièvre; je n'avais pas vu ce dernier et me consolais dans Talents et en égrenant tes délicieuses arilles

...
29.01 | 10:27

pensées éphémères - non non non elles restent gravées dans les coeurs de + en + profondes avec le temps qui passe Rose-Marie

...
Vous aimez cette page