EPHEMERIDE

Présence pure

 

 

" S’ouvrir à la présence pure défie toute monotonie. Tout ennui.

 

 « La présence pure, c’est ce qui reste quand tout a été oublié » 

écrit Bobin au sujet de son père qui a perdu la mémoire immédiate.

 

Paradoxalement, le vivant se manifeste quand il surprend le répertorié par l’accès

miraculeux à l’inouï, vœu intime de l’âme.

 

La madeleine de Proust ou les pavés mal équarris de l’hôtel de Guermantes ne sont-ils pas dans la conscience du narrateur des occurrences inouïes du temps manifesté de l’éternité de l’instant rimbaldien ?

 

Se déconnecter (terme actuel qui veut bien dire ce qu’il dit !) fait prendre le risquede rencontrer le réel et, face à la vraie vie, dans ce face à face inédit, succomber à la joie.

 

« L’aube et l’enfant tombèrent au bas du bois.

 Au réveil, il était midi »  écrit Rimbaud dans Aube.

 

« Voilà le tout »écrit Virginia Woolf en montrant une fleur.

 

Évidemment.

 

La sagesse 

Sourit à la fleur diffractée 

Du miroir brisé"

 

AMCarrère

Fil rouge aux grains de grenade P 99

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

06.08 | 15:40

Bonjour Anne Marie,

Quel plaisir d'écouter Pascal Quignard, que je n'ai jamais réussi à lire, je vais essayer à nouveau avec "l'Homme au trois lettres".

marc

...
13.07 | 17:23

plus de cejourdhui! horreur et damnation, poussée de fièvre; je n'avais pas vu ce dernier et me consolais dans Talents et en égrenant tes délicieuses arilles

...
29.01 | 10:27

pensées éphémères - non non non elles restent gravées dans les coeurs de + en + profondes avec le temps qui passe Rose-Marie

...
19.05 | 17:23

Suite - … Je le trouve nettement plus fort par rapport à sa forme interrogative. Merci . marc

C'est tout..........,

...
Vous aimez cette page