EPHEMERIDE

BLACK

LU:

"À Paris, j'ai réussi à me débarrasser de tous les stéréotypes dont m'avaient infligé mes concitoyens. Et, une fois que vous vous en êtes débarrassé, c'est irréversible ! À Paris on me laissait tranquille - tranquille de devenir ce que je voulais devenir. Je pouvais écrire, penser, ressentir, marcher, manger, respirer librement. Aucune sanction ne venait frapper ces simples faits humains. Même lorsque je mourais de faim, c'était différent des États-Unis. Ici, c'était moi, Jimmy, qui mourait de faim et non l'homme noir que j'étais"


James Baldwin

 

ENTENDU:

"C'est le moment d'apprendre à vivre comme des frères"

JMG LE CLEZIO

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

29.01 | 10:27

pensées éphémères - non non non elles restent gravées dans les coeurs de + en + profondes avec le temps qui passe Rose-Marie

...
19.05 | 17:23

Suite - … Je le trouve nettement plus fort par rapport à sa forme interrogative. Merci . marc

C'est tout..........,

...
05.01 | 17:10

Bonjour Any,

J'écoute avec plaisir Léo Ferré que j'ai tardé à aimer...seul Jacques Brel me plaisait .

Comment se présente 2019 pour vous ? Utopia un an déjà

...
02.11 | 07:51

Georges Brassens et sa poésie... pourquoi pas comme thème d’un atelier d’écriture ?...
Merci Anny pour ce texte prouvant son éternité...

...
Vous aimez cette page