EPHEMERIDE

Des choses...

Finalement j'ai lu hier le livre d'Adèle Van Reth "La vie ordinaire", dont j'ai parlé il y a deux joursj'ai passé un bon moment, parfois un moment fort. C'est un drôle de livre, mi autobiographie, mi roman. Un livre à elle.

La Vie matérielle de Marguerite Duras - Grand Format - Livre - DecitreDu coup, j'ai rouvert "La vie matérielle", dont Duras écrivait "C'est un drôle de livre, il n'a ni commencement ni fin, il n'a pas de milieu.(...) Disons que c'est un livre de lecture (...)" Bref, Duras embarque avec un belle malice...alors, j'ouvre une page au hasard et...ça tombe bien. Pourquoi? Pendant le confinement, les gens se sont animés dans les maisons, ils ont rangé, jeté...

Duras écrit:

"Il y a des femmes qui jettent. Je jette beaucoup. Pendant quinze ans j'ai jeté mes manuscrits aussitôt que le livre était paru.(...) Puis un jour, on m'a dit:" Garde-les pour ton enfant plus tard, on ne sait jamais."(...) Avant les femmes gardaient beaucoup. Elles gardaient les jouets des enfants, leurs devoirs, leurs premières rédactions. Elles gardaient les photos de leur jeunesse. Photos sombres, floues, qui les émerveillaient. Elles gardaient leurs robes de jeune fille, leur robe de mariée, le bouquet de fleurs d'oranger, mais avant tout les photographies. Les photos d'un monde que leurs enfants n'avaient pas connu, valables pour elles seules.

L'envahissement de la maison par la marée des biens matériels provient aussi et peut-être avant tout des soldes, archi-soldes,soldes soldés qui régulièrement inondent Paris.(...)le blanc, les méventes de l'été en automne, les méventes de l'automne en hiver, toutes choses que les femmes achètent comme on se drogue.(...) Elles disent:"Je ne sais pas ce qui m'a pris..."Comme elles le diraient d'une nuit passée à l'hôtel avec un inconnu."

MD (La vie matérielle"p 63,64 P.O.L) 

C'était en 1987 !

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

06.08 | 15:40

Bonjour Anne Marie,

Quel plaisir d'écouter Pascal Quignard, que je n'ai jamais réussi à lire, je vais essayer à nouveau avec "l'Homme au trois lettres".

marc

...
13.07 | 17:23

plus de cejourdhui! horreur et damnation, poussée de fièvre; je n'avais pas vu ce dernier et me consolais dans Talents et en égrenant tes délicieuses arilles

...
29.01 | 10:27

pensées éphémères - non non non elles restent gravées dans les coeurs de + en + profondes avec le temps qui passe Rose-Marie

...
19.05 | 17:23

Suite - … Je le trouve nettement plus fort par rapport à sa forme interrogative. Merci . marc

C'est tout..........,

...
Vous aimez cette page