EPHEMERIDE

Retour aux sources

Aux sources des activités d'ateliers d'écriture que j'anime à Talents , il y a un chemin qui a débuté comme ça :  une maison d'édition: La part des anges + un écrivain Bernard Manciet + une librairieLa librairie Georges +une association Le salon bleu des bords de Garonne  + l'Isatis tinctoria...à l'origine du bleu pastel de Lectoure ...

La part des anges avait édité un livre remarquable :


Pastel, alchimie du bleu, livre de collection


texte de Bernard Manciet, photographies et dessins de Alain Béguerie, Philippe Soussens.

Sa plume embrase qui l'approchelisez plutôt:

" Le rouge, le bleu et l'or, depuis plus de mille ans ne se sont-ils pas assez chamaillés, jusque sur les rivages de l’Égypte? Les femmes pieuses très longtemps, ont tranché en faveur du pastel. Mais ces dames de Naucratis, au IVème siècle avant notre ère, rivalisaient dans la teinture. Fi de la pourpre! Le Kermès donnait un rouge plus éclatant,où le zinzalin ajoutait une nuance de figue mûre. D'autres pourraient préférer,issu du pastel,au doux nom d'isatis, le bleu qui jouait dans les plis cassés des belles laines ou les chutes écumeuses des byssus transparents. L'on vous enserrait le col d'arc en ciel, qui du rouge glissait au henné et au céruléen. Encore le bleu pastel devait-il défier l'indigo de l'indigotier qui poussait - du bas de gamme, voyons! - dans la région d' El Obéid. Ici, la pourpre l'emporte et le rideau du Temple des Nombres combine en lui cet or que les Israëlites entremêlent de rubescent. Les rois, les empereurs arborent un manteau d'écarlate, se fardent de rouge en distribuant au peuple des pièces d'or. Mais les femmes des Gaules, nous assure-t-on, se paraient d'or comme pour accentuer le bleu du pastel dont elles se faisaient enduire. Les temps changent. Tantôt nos princes d'Orient et d'Occident recouvrent d'un ample manteau d'hyacinthe leur robe bleu roi, tantôt d'un manteau bleu resplendissant leur robe rouge, selon qu'ils se présentent comme chefs tout puissants ou comme juges divins, se ponctuant d'or et de cabochons.Une femme enfin triomphe, drapée dans un bleu suave que double un revers doré, que borde encore une frange d'or(...)"

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

29.01 | 10:27

pensées éphémères - non non non elles restent gravées dans les coeurs de + en + profondes avec le temps qui passe Rose-Marie

...
19.05 | 17:23

Suite - … Je le trouve nettement plus fort par rapport à sa forme interrogative. Merci . marc

C'est tout..........,

...
05.01 | 17:10

Bonjour Any,

J'écoute avec plaisir Léo Ferré que j'ai tardé à aimer...seul Jacques Brel me plaisait .

Comment se présente 2019 pour vous ? Utopia un an déjà

...
02.11 | 07:51

Georges Brassens et sa poésie... pourquoi pas comme thème d’un atelier d’écriture ?...
Merci Anny pour ce texte prouvant son éternité...

...
Vous aimez cette page