EPHEMERIDE

A temps fort, texte fort

LE CANTIQUE DES CANTIQUES. De Salomon.

ELLE

02 Qu’il me donne les baisers de sa bouche : meilleures que le vin sont tes amours !

03 Délice, l’odeur de tes parfums ; ton nom, un parfum qui s’épanche : ainsi t’aiment les jeunes filles !

04 Entraîne-moi : à ta suite, courons ! Le roi m’a fait entrer en ses demeures. 

CHŒUR En toi, notre fête et notre joie ! Nous redirons tes amours, meilleures que le vin : il est juste de t’aimer !

ELLE

05 Noire, je le suis, mais belle, filles de Jérusalem, pareille aux tentes de Qédar, aux tissus de Salma.

06 Ne regardez pas à ma peau noire : c’est le soleil qui m’a brunie. Les fils de ma mère se sont fâchés contre moi : ils m’ont mise à garder les vignes. Ma vigne, la mienne, je ne l’ai pas gardée…

07 Raconte-moi, bien-aimé de mon âme, où tu mènes paître tes brebis, où tu les couches aux heures de midi, que je n’aille plus m’égarer vers les troupeaux de tes compagnons.

CHŒUR

08 Si tu ne le sais pas, ô belle entre les femmes, va dehors sur les traces du troupeau et mène paître tes jeunes chèvres vers les tentes des bergers.

LUI

09 Cavale attelée aux chars de Pharaon, ainsi tu m’apparais, ô mon amie !

10 Quel charme, tes joues entre tes boucles, ton cou entre les perles !

11 Nous te ferons des boucles d’or, incrustées d’argent. 

ELLE

12 Quand le roi est dans ses enclos, mon parfum répand sa bonne odeur.

13 Mon bien-aimé, pour moi, est un sachet de myrrhe : entre mes seins, il passera la nuit.

14 Mon bien-aimé, pour moi, est un rameau de cypre parmi les vignes d’Enn-Guèdi. 

LUI

15 Ah ! Que tu es belle, mon amie ! Ah ! Que tu es belle : tes yeux sont des colombes ! 

ELLE

16 Ah ! Que tu es beau, mon bien-aimé : tu es la grâce même ! La verdure est notre lit ;

17 les cèdres forment les poutres de notre maison et les cyprès, nos lambris.

(...)

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

06.08 | 15:40

Bonjour Anne Marie,

Quel plaisir d'écouter Pascal Quignard, que je n'ai jamais réussi à lire, je vais essayer à nouveau avec "l'Homme au trois lettres".

marc

...
13.07 | 17:23

plus de cejourdhui! horreur et damnation, poussée de fièvre; je n'avais pas vu ce dernier et me consolais dans Talents et en égrenant tes délicieuses arilles

...
29.01 | 10:27

pensées éphémères - non non non elles restent gravées dans les coeurs de + en + profondes avec le temps qui passe Rose-Marie

...
19.05 | 17:23

Suite - … Je le trouve nettement plus fort par rapport à sa forme interrogative. Merci . marc

C'est tout..........,

...
Vous aimez cette page