EPHEMERIDE

Cucurrucucu
Dicen que por las noches
Nomas se le iba en puro llorar,
Dicen que no comia,
Nomas se le iba en puro tomar,
Juran que el mismo cielo
Se estremecia al oir su llanto;
Como sufrio por ella,
Que hasta en su muerte la fue llamando

Ay, ay, ay, ay, ay,... cantaba,
Ay, ay, ay, ay, ay,... gemia,
Ay, ay, ay, ay, ay,... cantaba,
De pasion mortal... moria
(...)
&
 

De guerre lasse

 

La colombe eucharistique se pose

Le bambou creux se joue du vent de l’ouest

Aux confins de la terre

L’amour

Ce Rouge

Se Blesse

La lumière sur le cerisier du japon

Promesse de pluie ?

Sur la langue le camélia s’embrase

L’air caresse la gelée blanche

Un frisson court sur les derniers givres

Dans la bouche un avant-goût de cerise

Les fous de guerre astiquent les armes

La nouvelle lune pleure

L’enfant joue à la marelle

Le jardin déjoue mes principes

La voix perce-neige prie en tous lieux

Combien de temps pour une aube de paix ?

 

Anny C.

Dans le terreau de ma langue(Edilivre)

 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

06.08 | 15:40

Bonjour Anne Marie,

Quel plaisir d'écouter Pascal Quignard, que je n'ai jamais réussi à lire, je vais essayer à nouveau avec "l'Homme au trois lettres".

marc

...
13.07 | 17:23

plus de cejourdhui! horreur et damnation, poussée de fièvre; je n'avais pas vu ce dernier et me consolais dans Talents et en égrenant tes délicieuses arilles

...
29.01 | 10:27

pensées éphémères - non non non elles restent gravées dans les coeurs de + en + profondes avec le temps qui passe Rose-Marie

...
19.05 | 17:23

Suite - … Je le trouve nettement plus fort par rapport à sa forme interrogative. Merci . marc

C'est tout..........,

...
Vous aimez cette page