EPHEMERIDE

Paradoxalement

Vous le savez, Le printemps des poètes a, cette année, pour thème LE COURAGE et son affiche est un tableau de Pierre Soulages.

Vous le savez c'est en mars qu'il fleurira.

Pour le moment il se fait un chemin à travers des paroles, des pensées ... 

En voici une d'Henry Bauchau :


"Il ne faut pas se consoler, la vérité est d'être inconsolable et heureux" 

L'enfant bleu (Actes sud)

 

Quelle phrase paradoxale qui propulse au-delà du leurre des fameux deuils qu'il faudrait faire! Oui accepter le chagrin et s'ouvrir à la joie, à l'amour.C'est aussi cela le courage de vivre.(Anny C.)

 

& dans L'atelier spirituel il écrit :je suis...

 

"Natif 

De mes ruines surgissantes" 
 

 

Henry Bauchau, né à Malines le 22 janvier 1913 et mort à Louveciennes le 21 septembre 2012, est un poète, dramaturge et romancier belge de langue française, également psychanalyste. Membre de l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique, il vit à Paris de 1975 à sa mort en 2012.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

06.08 | 15:40

Bonjour Anne Marie,

Quel plaisir d'écouter Pascal Quignard, que je n'ai jamais réussi à lire, je vais essayer à nouveau avec "l'Homme au trois lettres".

marc

...
13.07 | 17:23

plus de cejourdhui! horreur et damnation, poussée de fièvre; je n'avais pas vu ce dernier et me consolais dans Talents et en égrenant tes délicieuses arilles

...
29.01 | 10:27

pensées éphémères - non non non elles restent gravées dans les coeurs de + en + profondes avec le temps qui passe Rose-Marie

...
19.05 | 17:23

Suite - … Je le trouve nettement plus fort par rapport à sa forme interrogative. Merci . marc

C'est tout..........,

...
Vous aimez cette page