EPHEMERIDE

FINAUD

"Le mot"con" mérite de considérer au préalable son caractère machiste: la sublime ouverture du sexe féminin est ravalée à un organe stupide. On ne dit pas"c'est une pinnerie".

C'est Jacques Prévert, il y a soixante sept ans qui m'avait obligé à considérer le mot.je lui disait"J'aime les films cons", il m'a repris avec irritation:"Con est un très beau nom, un des plus beaux mots qui soient".

Ça ne m'a pas empêché de dire de temps à autre:"Quelle connerie !". mais je dis très rarement: "C'est con!"et je m'empêche de dire:"C'est un con!"comme je me suis refusé de dire dans un environnement où on abusait du mot salaud, "C'est un salaud!" "C'est un 

salaud".

Cela ditle mot "connerie" a dérivé loin de ses racines physiologiques, et il a plus de force que le mot"bêtise"ou stupidité". Mais aussi sa généralisation lui enlève toue pertinence. Juger de la connerie des autres,supposerait qu'on est soi-m^me dénué de toute 

connerie. Donc son usage doit inciter à l'auto - examen préalable.Et à se demander s'il n'est pas trop con, d'employer le mot connerie. Mot donc à employer avec une extrême prudence. Et pourtant il comble un vide de notre vocabulaire puisque "bêtise" et

"stupidité" ne sont ni synonymes ni équivalents, car connerie unit erreur, bêtise et assurance.

Pour ma part, je conçoit en couple antithétique inséparable Homo sapiens et Homo demens: folie, délire, égarement,hybris, mais il manque le mot non machiste qui prendrait la place de connerie. C'est vraiment con! " 

EDGAR MORIN

PS:

Il a oublié couillon! (Anny C.)

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

29.01 | 10:27

pensées éphémères - non non non elles restent gravées dans les coeurs de + en + profondes avec le temps qui passe Rose-Marie

...
19.05 | 17:23

Suite - … Je le trouve nettement plus fort par rapport à sa forme interrogative. Merci . marc

C'est tout..........,

...
05.01 | 17:10

Bonjour Any,

J'écoute avec plaisir Léo Ferré que j'ai tardé à aimer...seul Jacques Brel me plaisait .

Comment se présente 2019 pour vous ? Utopia un an déjà

...
02.11 | 07:51

Georges Brassens et sa poésie... pourquoi pas comme thème d’un atelier d’écriture ?...
Merci Anny pour ce texte prouvant son éternité...

...
Vous aimez cette page