EPHEMERIDE

Passionnément


Comme beaucoup d'entre vous, j'ai regardé La Grande Librairie hier au soir qui recevait François Cheng,plus longuement que d'habitude. 

Si la vérité ne se résume pas, il la cherche cependant, il cherche la direction qui le conduira à elle, il cherche le sens: tel est le mot "sacré"selon cet amoureux de la langue française.

Quand on lui dit qu'il est maître en sagesse, il précise qu'il est motivé par la passion, au fort sens du terme, celle qui, nourrie d'amour permet de dépasser les ombres et révèle la lumière. 

François Busnel insistait sur sa quête de beauté, François Cheng répondait oui et ajoutait avec passion...de la beauté, de l'amour, de la vérité.

François Cheng a offert, à plus de 90 ans, avec une clarté remarquable, le sang du sens selon lui. 

    Nous avons bu tant de rosées

    En échange de notre sang

    Que la terre cent fois brûlée

    Nous sait bon gré d’être vivants.

 

    Extrait

"- Comment fait-on pour passer de la souffrance à la vraie joie?

- C'est indicible... (...) Récemment quelqu'un m'a dit que j'avais atteint la sagesse. J'ai dit "pas du tout", je ne cherche pas la sagesse, chez moi c'est la passion, je ne cherche pas la sérénité, au contraire il faut continuer à se laisser travailler par la souffrance du monde. Si on est écrivain, il faut essayer de la transfigurer en une sorte de lumière qui nous aide à vivre."

 

 

& penser...avec Camus...

« lécher sa vie, l’aiguiser, l’aimer comme on cherche le mot, l’image, la phrase définitive, celui ou celle qui conclut, qui arrête, avec quoi on partira et qui fera désormais toute la couleur de notre regard »

 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

29.01 | 10:27

pensées éphémères - non non non elles restent gravées dans les coeurs de + en + profondes avec le temps qui passe Rose-Marie

...
19.05 | 17:23

Suite - … Je le trouve nettement plus fort par rapport à sa forme interrogative. Merci . marc

C'est tout..........,

...
05.01 | 17:10

Bonjour Any,

J'écoute avec plaisir Léo Ferré que j'ai tardé à aimer...seul Jacques Brel me plaisait .

Comment se présente 2019 pour vous ? Utopia un an déjà

...
02.11 | 07:51

Georges Brassens et sa poésie... pourquoi pas comme thème d’un atelier d’écriture ?...
Merci Anny pour ce texte prouvant son éternité...

...
Vous aimez cette page