EPHEMERIDE

Dans nos bibliothèques?

"Qu’y a-t-il derrière chacune de nos habitudes de lecture ? Telle serait la question vive et cruciale qui rayonne au cœur des recherches de William Marx. Derrière chaque homme se tient une bibliothèque qu’il faut, dans un geste benjaminien, absolument déballer. Nous sommes des êtres connotatifs, rarement dénotatifs – nous sommes des êtres errant entre journaux et  bibliothèques, périodique inassignables et incunables datés. Nous errons ainsi dans une zone infinie, celle, discursive, de nos vies qui sont comme prises entre des discours construits, des phraséologies figées et des phrases labiles qui nous poursuivent comme autant de spectres dès que l’on ouvre la bouche. Pour William Marx, la littérature n’existe qu’à la mesure d’une tension entre vie et bibliothèque : c’est dans cet entre-deux, d’amour et de haine, que s’avance l’écriture en nous." (Diacritik)

William Marx au Collège de France : déballer sa bibliothèque (Chaire de littératures comparées)

 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

06.08 | 15:40

Bonjour Anne Marie,

Quel plaisir d'écouter Pascal Quignard, que je n'ai jamais réussi à lire, je vais essayer à nouveau avec "l'Homme au trois lettres".

marc

...
13.07 | 17:23

plus de cejourdhui! horreur et damnation, poussée de fièvre; je n'avais pas vu ce dernier et me consolais dans Talents et en égrenant tes délicieuses arilles

...
29.01 | 10:27

pensées éphémères - non non non elles restent gravées dans les coeurs de + en + profondes avec le temps qui passe Rose-Marie

...
19.05 | 17:23

Suite - … Je le trouve nettement plus fort par rapport à sa forme interrogative. Merci . marc

C'est tout..........,

...
Vous aimez cette page