EPHEMERIDE

Cette énigme

Et le visage, cette énigme ?

 

"Dans le miroir les yeux rayonnent.

Je me souviens d’une situation, dans un groupe, où l’animateur thérapeute nous avait demandé de fixer les yeux de la personne qui nous faisait face. Il s’agissait de plonger dans son regard. Les yeux-horizon qui me faisaient face étaient gris - bleu, avec cette étrange tonalité pastel des teinturiers née de l’isatis tinctoria,plante à courte vie. J’ai plongé au plus profond des iris comme le bon nageur qui se pâme dans l’ondebaudelairienne. Au cœur du cœur, il n’y avait plus de mot. Aucun jugement. L’immensité n’avait pas de limite, le bleu pastel se fluidifiait en réseaux mordorés, en pépites d’azur et je baignais dans un calme absolu, au plus clair d’un voyage de l’âme.

 

 Cette amie mourut quelques mois plus tard d’un cancer.

 

 Isatis tinctoria, la plante à courte vie, reste fichée dans mon cœur. 

 

 Je t’ai vue, Suzanne, puis j’ai revu ton visage - œuvre d’art.

 

 François Jullien conclut « L’inouï » par ces mots :

 

 « Soit l’Autre redevient l’inconnu qui échappe, ou bien s’enfouit dans le bien - connu qui ne dérange plus. Soit affleure l’inouï de l’Autre. »

 

 Ce jour-là j’ai rencontré à jamais l’inouï de Suzanne, son éternité." 

 

Anny C. (Fil rouge aux grains de grenade, à paraître 2020)

 

  

 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

06.08 | 15:40

Bonjour Anne Marie,

Quel plaisir d'écouter Pascal Quignard, que je n'ai jamais réussi à lire, je vais essayer à nouveau avec "l'Homme au trois lettres".

marc

...
13.07 | 17:23

plus de cejourdhui! horreur et damnation, poussée de fièvre; je n'avais pas vu ce dernier et me consolais dans Talents et en égrenant tes délicieuses arilles

...
29.01 | 10:27

pensées éphémères - non non non elles restent gravées dans les coeurs de + en + profondes avec le temps qui passe Rose-Marie

...
19.05 | 17:23

Suite - … Je le trouve nettement plus fort par rapport à sa forme interrogative. Merci . marc

C'est tout..........,

...
Vous aimez cette page