EPHEMERIDE

Vieillir en poésie

 

"A la suite d’une conversation avec une amie de longue date qui me disait qu’il fallait savoir comment vieillir, par exemple se demander devant quelle vue on voulait se lever le matin… m’est venue, après que je l’eus quittée, cette intime réponse :

 « Je veux vieillir en poésie »  

 J’éprouve en écrivant cela une libération, un sentiment de légèreté joyeuse, comme si les lourdeurs, toutes les impatiences du mental et les obstacles du monde devenaient seconds, presque dérisoires  devant l’évidence du Sens.

 « Votre âme est un paysage choisi » écrit Verlaine. 

 Trois livres me font un petit signe : « Soyez poètes de votre vie » de Jacques de Coulon, l’anthologie manifeste « Habiter poétiquement le monde » selon l’expression de Hölderlin, et « Pourquoi la poésie » de Fabrice Midal qui me fortifient sur mon chemin d’écriture.

 Jacques de Coulon commence son propos par la réplique d’un vieil homme à qui l’on demandait quel était le secret de sa vitalité et qui répondait : « La Poésie » 

 Jean-Pierre Siméon dans l’anthologie, souligne que la poésie illumine le réel.

 Fabrice Midal remarque que même les bêtes féroces viennent écouter Orphée.

 

Ecoute

Epure le chant des possibles

 Avec les nuances de l’heure

Peins un singulier tableau

 Laisse venir à toi l’âme des mots

 .................................................

 J’ai atteint mon point de pure perte

 Le mystère cogne à la porte"

Anny C.

in/ Fil rouge aux grains de grenade( à paraître)

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

06.08 | 15:40

Bonjour Anne Marie,

Quel plaisir d'écouter Pascal Quignard, que je n'ai jamais réussi à lire, je vais essayer à nouveau avec "l'Homme au trois lettres".

marc

...
13.07 | 17:23

plus de cejourdhui! horreur et damnation, poussée de fièvre; je n'avais pas vu ce dernier et me consolais dans Talents et en égrenant tes délicieuses arilles

...
29.01 | 10:27

pensées éphémères - non non non elles restent gravées dans les coeurs de + en + profondes avec le temps qui passe Rose-Marie

...
19.05 | 17:23

Suite - … Je le trouve nettement plus fort par rapport à sa forme interrogative. Merci . marc

C'est tout..........,

...
Vous aimez cette page