EPHEMERIDE

Délicatement

Roland Barthes : angoissé de délicatesse.

« Si je devais chercher comment je projette le trait principal de mon caractère je serais extrêmement embarrassé. Je pense que je le situerais plutôt du côté, j’allais dire d’une grande exigence, mais je traduis tout de suite exigence par angoisse, de délicatesse. C’est-à-dire la peur de la blessure et, la soif du comblement. »

 

 

 

A lui pour cela…

 

J’ai toujours préféré le subtil au rugueux

La fine touche à la fine mouche

 

Les draps de lin pourtant…

 

Parfois le crin du jour ravive la couleur

Parfois la piqure d’insecte

 

Je l’ai dans la peau…

 

Ô toi qui me heurtes

Ouvre- moi ta porte !

 

Oui  j’entends la chanson……

 

La chanson de Pierrot

Qui berce la lune

 

Tout de blanc vêtu…

 

J’y crois à ce jongleur

Qui lance dans les cieux

 

Des astres vénitiens…

 

Boules de cristal

Billes d’agate

 

Comme ses yeux…

 

J’ai toujours espéré la question délicate

Pour dire la vulnérable réponse

 

La flèche en plein cœur pourtant…

 

Ô toi étranger

Entre dans mon rêve

 

Car j’entends la chanson…

 

La chanson mystérieuse

Qui chante pourtant…


Anny C.

 

Berthe Morisot

 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

19.05 | 17:23

Suite - … Je le trouve nettement plus fort par rapport à sa forme interrogative. Merci . marc

C'est tout..........,

...
05.01 | 17:10

Bonjour Any,

J'écoute avec plaisir Léo Ferré que j'ai tardé à aimer...seul Jacques Brel me plaisait .

Comment se présente 2019 pour vous ? Utopia un an déjà

...
02.11 | 07:51

Georges Brassens et sa poésie... pourquoi pas comme thème d’un atelier d’écriture ?...
Merci Anny pour ce texte prouvant son éternité...

...
15.10 | 08:05

Merci Marc pour cette pépite sauvée au temps.

...
Vous aimez cette page