EPHEMERIDE

Et si...

 Et si...

 

Et si la beauté était notre part manquante, celle qui, les yeux ouverts, nous émerveille ?

Et si nous n'avions qu’à l’aimer en toute chose, en tout être, en nous-mêmes?

Tout art à son service s’en approche,

Nous sommes témoins, passeurs de bâtons de pluie, résonances tambours :

 

Danser avec elle

Dormir avec elle

Marcher avec elle

Parler avec elle

 

Laisser passer les ombres

Fantômes vains…

 

Oser l’alchimie du verbe !

 

Un bourgeon se balance à ma fenêtre,

Un vent d’été lui dit bonjour,

La lumière est douce ce matin sur les vagues vertes des feuilles,

Elle navigue à claire-voie sur un frisson d’eau,

Les roseaux entonnent leur chant silenci-eux

Le sang des arbres irrigue les vaisseaux sous l’écorce...

 

Je ne suis pas autrement.


Anny C.


(in "Fil rouge aux grains de grenade")

 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

06.08 | 15:40

Bonjour Anne Marie,

Quel plaisir d'écouter Pascal Quignard, que je n'ai jamais réussi à lire, je vais essayer à nouveau avec "l'Homme au trois lettres".

marc

...
13.07 | 17:23

plus de cejourdhui! horreur et damnation, poussée de fièvre; je n'avais pas vu ce dernier et me consolais dans Talents et en égrenant tes délicieuses arilles

...
29.01 | 10:27

pensées éphémères - non non non elles restent gravées dans les coeurs de + en + profondes avec le temps qui passe Rose-Marie

...
19.05 | 17:23

Suite - … Je le trouve nettement plus fort par rapport à sa forme interrogative. Merci . marc

C'est tout..........,

...
Vous aimez cette page