EPHEMERIDE

ARTHUR H

Chers amis,

J'ai envie, presque besoin, de partager avec vous la master - class d'Arthur H. parce que j'ai été très touchée par sa façon d'évoquer la maison de l'enfance, sa maman qui lui lisait le Grand Meaulnes le soir, le piano d'un grand-père émouvant, la transmission, le jeu, les objets qui nous suivent..., qu'on aime, de sa mère qui chantait de vieilles chansons françaises, de son goût pour les Beatles qui a marqué toute la famille dans ces années-là..., de ses années lycées plutôt ratées, de sa formation jazz à Boston, de cette expérience d'être seul si loin à 15 ans, perdu et enrichi, des concerts, d'une fugue avec son père Jacques Higelin chez Coluche en Guadeloupe...de quelques champignons hallucinogènes...de son abandon à la vie, voyage initiatique...de son désir de voler de ses propres ailes, de la voix de Jim Morrison, de la sienne, de son lâcher prise, de son ouverture, de la musique des mots, de la poésie, du mystère des mots, de Brigitte Fontaine, de Barbara sa bonne fée, du processus créatif, de la joie de le vivre, du contact avec le réel, du subtil, du monde de la matière qui alourdit, de l'énergie propice à la création, des lieux, du voyage, du voyage qui ne peut être qu'en lien avec sa propre intériorité, de l'écriture, de l'amour, de son rapport au gens, de son goût du partage de la beauté, de la légèreté, de l'émotion, des changements, des séparations, des rencontres, de la vie quoi!

" On est fait pour marcher devant!"

Il est bien ce mec!

Anny C.

Voici le lien,

https://www.franceculture.fr/emissions/les-masterclasses/arthur-h-la-musique-cest-quelque-chose-de-tres-ludique-0

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

06.08 | 15:40

Bonjour Anne Marie,

Quel plaisir d'écouter Pascal Quignard, que je n'ai jamais réussi à lire, je vais essayer à nouveau avec "l'Homme au trois lettres".

marc

...
13.07 | 17:23

plus de cejourdhui! horreur et damnation, poussée de fièvre; je n'avais pas vu ce dernier et me consolais dans Talents et en égrenant tes délicieuses arilles

...
29.01 | 10:27

pensées éphémères - non non non elles restent gravées dans les coeurs de + en + profondes avec le temps qui passe Rose-Marie

...
19.05 | 17:23

Suite - … Je le trouve nettement plus fort par rapport à sa forme interrogative. Merci . marc

C'est tout..........,

...
Vous aimez cette page