EPHEMERIDE

Feu Notre Dame ?

 

 « L’inaccompli bourdonne d’essentiel » écrivit René Char.

 

 

Et puis ce 15 avril 2019 le réel mit le feu à Notre Dame de Paris accomplissant un essentiel et toute conversation s’est figée dans la sidération de l’incendie.

Je songe à l’abbatiale de Conques. Je songe à la basilique de Vézelay. Je songe à notre Dame de Verdelais, à toutes les cathédrales, à toutes les églises, à toutes les chapelles, à tous les temples, à toutes les synagogues, à toutes les mosquées, à toutes les pagodes, à tous les lieux de prières qui recueillent des paroles secrètes dans leurs écrins précieux, petites flammes  sincères !

Il a fallu éteindre l’embrasement, la Seine elle-même étreignant la cathédrale dans ses bras a offert aux soldats du feu le meilleur de ses eaux. Il y eut une solidarité élémentaire pour sauver l’âme et le corps de Notre Dame abîmée de sa cime et rallumer la flamme d’une foi indéfinissable qui chuchote à nos consciences de cesser de jouer avec le feu car il est cette puissance de vie ou de mort.

Dans les pratiques chamaniques, symbole de régénérescence, il consume ce qui n’a plus lieu d’être pour laisser place à une nouvelle perspective de vie.

Chacun lira l’événement à sa façon mais l’énigme reste entière de l’origine de ce feu.

 

« Oui, je sais mon origine!

Insatiable, telle la flamme,

Je me consume incandescent.

Lumière devient tout ce que je prends,

Charbon tout ce que je laisse

Flamme je suis assurément. »  écrit Nietzsche à propos du Feu.


Anny C.


  in

"Fil rouge aux grains de grenade" inédit


 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

06.08 | 15:40

Bonjour Anne Marie,

Quel plaisir d'écouter Pascal Quignard, que je n'ai jamais réussi à lire, je vais essayer à nouveau avec "l'Homme au trois lettres".

marc

...
13.07 | 17:23

plus de cejourdhui! horreur et damnation, poussée de fièvre; je n'avais pas vu ce dernier et me consolais dans Talents et en égrenant tes délicieuses arilles

...
29.01 | 10:27

pensées éphémères - non non non elles restent gravées dans les coeurs de + en + profondes avec le temps qui passe Rose-Marie

...
19.05 | 17:23

Suite - … Je le trouve nettement plus fort par rapport à sa forme interrogative. Merci . marc

C'est tout..........,

...
Vous aimez cette page