EPHEMERIDE

SIFFLE !

 

"La poésie, ce n'est pas une décoration, ce n'est pas une joliesse,ce n'est pas quelque chose d'esthétique, c'est comme mettre sa main sur la pointe la plus fine du réel.Les contemplatifs quels qu'ils soient, peuvent être des poètes connus comme tels,mais ce peut être un plâtrier en train de siffler comme un merle dans une pièce vide, ou une jeune femme qui pense à autre chose en repassant du linge.(...) Habiter poétiquement, ce serait peut-être d'abord regarder en paix, sans intention de prendre, sans chercher même une consolation, sans rien chercher. Regarder presque avec une attention flottante dont parlent les psychanalystes."

Christian Bobin

Le plâtrier siffleur

POESIS ed.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

06.08 | 15:40

Bonjour Anne Marie,

Quel plaisir d'écouter Pascal Quignard, que je n'ai jamais réussi à lire, je vais essayer à nouveau avec "l'Homme au trois lettres".

marc

...
13.07 | 17:23

plus de cejourdhui! horreur et damnation, poussée de fièvre; je n'avais pas vu ce dernier et me consolais dans Talents et en égrenant tes délicieuses arilles

...
29.01 | 10:27

pensées éphémères - non non non elles restent gravées dans les coeurs de + en + profondes avec le temps qui passe Rose-Marie

...
19.05 | 17:23

Suite - … Je le trouve nettement plus fort par rapport à sa forme interrogative. Merci . marc

C'est tout..........,

...
Vous aimez cette page