EPHEMERIDE

Blues dans la peau

“Depuis des années, un truc me suit : je regarde ce qu’il y a au-dessus de moi quand je m’endors. D’abord, les étoiles quand je dormais dehors dans un sac de couchage. Puis un pont. Puis un immeuble abandonné. Puis un camion. Puis une maison, puis une autre plus grande. Puis le plafond d’une chambre d’hôtel en France. Holy fuck… Ça a marché, encore mieux que ce que j’espérais !”

Sarah Mac Coy


Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

19.05 | 17:23

Suite - … Je le trouve nettement plus fort par rapport à sa forme interrogative. Merci . marc

C'est tout..........,

...
05.01 | 17:10

Bonjour Any,

J'écoute avec plaisir Léo Ferré que j'ai tardé à aimer...seul Jacques Brel me plaisait .

Comment se présente 2019 pour vous ? Utopia un an déjà

...
02.11 | 07:51

Georges Brassens et sa poésie... pourquoi pas comme thème d’un atelier d’écriture ?...
Merci Anny pour ce texte prouvant son éternité...

...
15.10 | 08:05

Merci Marc pour cette pépite sauvée au temps.

...
Vous aimez cette page