EPHEMERIDE

Une rose pour Orphée


"N’érigez aucun monument.
Laissez la rose simplement chaque année éclore en sa faveur.

Car c’est cela Orphée.
Et sa métamorphose en ci et ça.
Ne nous donnons pas cette peine de chercher d’autres noms.

C’est qu’une fois pour toutes, quand cela chante, c’est Orphée.
Il vient et va.

N'est-ce donc pas déjà beaucoup, parfois, qu'il puisse

Aux roses dans leur vase un jour ou deux survivre?

Comme il doit s'effacer pour que vous le pensiez !

Même s'il redoute aussi cet effacement.
Alors que sa parole l'emporte sur sa présence,
il est déjà situé où vous ne le suivez.

Le cordage de la Lyre ne lui lie pas les mains. Et c'est en transgressant qu'il se soumet."

RM RILKE