EPHEMERIDE

Tranquillisant?

 

« Mes croyances sont limitées, mais elles sont violentes. Je crois à la possibilité du royaume restreint. Je crois à l’amour »

   écrivait récemment Michel Houellebecq.


Michel Houellebecq vient d'éditer son dernier roman SEROTONINE

Je l'ai lu.

Faut-il pleurer, faut-il en rire?

La plume coule aussi vite que la pensée, le lire est donc facile, quoi...quoique...

L'auteur s'amuse bien à faire haleter le lecteur sur sa quête de sens de la vie, du destin, du couple, de la relation en général, de la société actuelle avec ce ton malheureux et blasé de son anti-héros obsédé de sexe qu'il justifie comme seule pulsion de vie, obsédé par la peur de la mort bien sûr, éperdu de mal d'amour et de solitude jusqu'aux larmes.

Le suicide omniprésent, les séparations, les ratages (sauf celui de l'argent) mais il pose en permanence la question : "cela aurait-il pu être autrement?"

C'est parfois agaçant, scandaleux, bavard, souvent efficace pour le suspense, parfois touchant, comique très souvent, savant, intime et social, complètement désespéré et cette fois... compassionnel, oui, oui,il y a de belles pages sur l'amour et sur les vaches oui oui!

Dire que j'ai aimé c'est trop, j'ai parfois détesté, j'ai souvent ri, parfois respiré mais le livre m'a accrochée, c'est vrai.

La dernière page vaut le livre.

Anny C.

 

« Enfin, je simplifie, mais il faut simplifier sinon, on n’arrive à rien. ». MH.(extrait)

 

 2 derniers paragraphes de la dernière page:(!)

 

"Dieu s'occupe de nous en réalité, il pense à nous à chaque instant, et il nous donne des directives parfois très précises. Ces élans d'amour qui affluent dans nos poitrines jusqu'à nous couper le souffle, ces illuminations, ces extases, inexplicables si l'on considère notre nature biologique, notre statut de simples primates, sont des signes extrêmement clairs.

Et je comprends aujourd'hui le point de vue du Christ, son agacement répété devant l' endurcicement des cœurs: ils ont tous les signes, et ils n'en tiennent pas compte. Est-ce qu'il faut vraiment, en supplément, que je donne ma vie pour ces minables? Est-ce qu'il faut vraiment être, à ce point explicite?

 FIN

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

06.08 | 15:40

Bonjour Anne Marie,

Quel plaisir d'écouter Pascal Quignard, que je n'ai jamais réussi à lire, je vais essayer à nouveau avec "l'Homme au trois lettres".

marc

...
13.07 | 17:23

plus de cejourdhui! horreur et damnation, poussée de fièvre; je n'avais pas vu ce dernier et me consolais dans Talents et en égrenant tes délicieuses arilles

...
29.01 | 10:27

pensées éphémères - non non non elles restent gravées dans les coeurs de + en + profondes avec le temps qui passe Rose-Marie

...
19.05 | 17:23

Suite - … Je le trouve nettement plus fort par rapport à sa forme interrogative. Merci . marc

C'est tout..........,

...
Vous aimez cette page