EPHEMERIDE

Dans la lumière

"Il n'y a que la lumière mais les gens ne regardent pas la lumière, nous sommes noyés dans la lumière mais avec des lunettes noires." (entendu sur FC /La grand table)

    Léonard Cohen


Conques

Vitraux Soulages


 

« Parfois, d’un rien, une fête surgit »  Christian Bobin.(La nuit du coeur)

 

"L’amour, quand il prend un visage, réjouit le cœur. Et c’est, dès mon arrivée à Conques dans la nuit, comme au lever du jour, le visage de l’abbatiale qui s’offre à ma vue. Je ne sais quelle harmonie entre la pierre blonde et ses gris feutrés chante, suspendue au ciel et ancrée dans les pavés médiévaux ; je ne sais quel miracle de la rencontre entre les lignes du Moyen-âge et celles des vitraux contemporains, tantôt horizontales comme celles d’une portée musicale, tantôt obliques comme des vagues océanes, murmure à la lumière une berceuse hors du temps apaisant tous mes tourments et qui s’appelle Beauté."

Anny C. (De fil en aiguille)


Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

06.08 | 15:40

Bonjour Anne Marie,

Quel plaisir d'écouter Pascal Quignard, que je n'ai jamais réussi à lire, je vais essayer à nouveau avec "l'Homme au trois lettres".

marc

...
13.07 | 17:23

plus de cejourdhui! horreur et damnation, poussée de fièvre; je n'avais pas vu ce dernier et me consolais dans Talents et en égrenant tes délicieuses arilles

...
29.01 | 10:27

pensées éphémères - non non non elles restent gravées dans les coeurs de + en + profondes avec le temps qui passe Rose-Marie

...
19.05 | 17:23

Suite - … Je le trouve nettement plus fort par rapport à sa forme interrogative. Merci . marc

C'est tout..........,

...
Vous aimez cette page