EPHEMERIDE

A l’orée des vaisseaux

"Entre deux mains aux doigts noués, le moindre frémissement bruit de battements d’ailes ; la moindre pression provoque une onde qui s’élargit de cercle en cercle. La main, ce digne organe de la caresse, ce qu’elle caresse ici n’est pas seulement une autre main, mais la caresse même de l’autre. Caressant réciproquement la caresse, les deux partenaires basculent dans un état d’ivresse qui a peut-être été rêvé dans l’enfance, ou alors dans une avant-vie. Les veines entremêlées irriguant le désir se relient aux racines profondes de la vie ; les lignes entrecroisées qui prédisent le destin tendent vers le lointain, jusqu’à rejoindre l’infini des étoiles. “François Cheng,Cinq méd!tations sur la mort.


&

 

Destination

 

L’amer de la main douce s’en va,

 glacis de feux ouverts en arc sur l’Autre converti

Cercle irisé au centre irradiant

 descendu vers l’aube nichée à l’orée des vaisseaux

Chants en appels pour l’inclus,

à l’aune de l’amour

Mains-éventails en nage dans les eaux

 qui rient dans les confins d’ors  éclatés en grenades de sanglots- pépites palpitantes,

 embrasées plus encore

A la rencontre des possibles

Au creuset de l’instant.

 Anny C.édité sur... http://www.francopolis.net/librairie/CarrereAM-destination.html

 

Camille Claudel

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

06.08 | 15:40

Bonjour Anne Marie,

Quel plaisir d'écouter Pascal Quignard, que je n'ai jamais réussi à lire, je vais essayer à nouveau avec "l'Homme au trois lettres".

marc

...
13.07 | 17:23

plus de cejourdhui! horreur et damnation, poussée de fièvre; je n'avais pas vu ce dernier et me consolais dans Talents et en égrenant tes délicieuses arilles

...
29.01 | 10:27

pensées éphémères - non non non elles restent gravées dans les coeurs de + en + profondes avec le temps qui passe Rose-Marie

...
19.05 | 17:23

Suite - … Je le trouve nettement plus fort par rapport à sa forme interrogative. Merci . marc

C'est tout..........,

...
Vous aimez cette page