EPHEMERIDE

Tout contre un sac de billes

JOSEPH JOFFO est au paradis blanc...

" -Jo!

On court après moi.C'est Zérati.

Il est un peu essoufflé.Dans sa main,il a un sac de toile qui ferme avec un lacet.Il me le tend.

-Je te fais l'échange.

Je n'ai pas compris tout de suite.

-Contre quoi?

D'un doigt éloquent,il désigne le revers de mon manteau.

-Contre ton étoile.

Maurice ne dit rien,il attend en claquant les talons de ses galoches l'un contre l'autre.

Je me décide brusquement.

-D'accord.

C''est cousu à gros points et le fil n'est pas très solide.Je passe un doigt,puis deux et d'un coup sec je l'arrache.

-Voilà.

Les yeux de Zérati brillent.

Mon étoile.Pour un sac de billes.

Ce fut ma première affaire."

JOSEPH JOFFO

Un sac de billes

 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

06.08 | 15:40

Bonjour Anne Marie,

Quel plaisir d'écouter Pascal Quignard, que je n'ai jamais réussi à lire, je vais essayer à nouveau avec "l'Homme au trois lettres".

marc

...
13.07 | 17:23

plus de cejourdhui! horreur et damnation, poussée de fièvre; je n'avais pas vu ce dernier et me consolais dans Talents et en égrenant tes délicieuses arilles

...
29.01 | 10:27

pensées éphémères - non non non elles restent gravées dans les coeurs de + en + profondes avec le temps qui passe Rose-Marie

...
19.05 | 17:23

Suite - … Je le trouve nettement plus fort par rapport à sa forme interrogative. Merci . marc

C'est tout..........,

...
Vous aimez cette page