EPHEMERIDE

COLETTE

« J’ai une espèce de passion pour tout ce qu’a écrit Proust. Comme dans Balzac, je m’y baigne. C’est délicieux. »

COLETTE

"Si je devais retrouver mon village natal, j'ai peur de ne plus l'aimer autant, vous savez...j'ai changé, vous savez c'est difficile, je crois qu'il faut procéder par quelques petites touches légères, ne pas rester longtemps, et pour reprendre Marcel Proust, quand on croit avoir retrouvé le temps, il faut fuir très vite, très vite,et se méfier aussi bien de la joie que de la tristesse qu'on pourrait y trouver."

Interview de Colette par André Parinaud

 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

06.08 | 15:40

Bonjour Anne Marie,

Quel plaisir d'écouter Pascal Quignard, que je n'ai jamais réussi à lire, je vais essayer à nouveau avec "l'Homme au trois lettres".

marc

...
13.07 | 17:23

plus de cejourdhui! horreur et damnation, poussée de fièvre; je n'avais pas vu ce dernier et me consolais dans Talents et en égrenant tes délicieuses arilles

...
29.01 | 10:27

pensées éphémères - non non non elles restent gravées dans les coeurs de + en + profondes avec le temps qui passe Rose-Marie

...
19.05 | 17:23

Suite - … Je le trouve nettement plus fort par rapport à sa forme interrogative. Merci . marc

C'est tout..........,

...
Vous aimez cette page