EPHEMERIDE

LE PRINTEMPS
Le Printemps

C'est un cliché

Un voile qui danse

Devient nuage et pluie

Un nid tout chaud en corps

C'est un point d'or

Une étoile d'argent

Le précieux de la vie

Du pur cristal

C'est l'âme qui s'éveille

A l'unisson du cœur

Le verbe dans la chair


Voici le frisson d'un brin d'herbe

Celui de l'oisillon

La braise d'un baiser

Un faisceau d'étincelles

Le rayon de la lune

La truite du torrent

Dans un bandonéon

C'est sensationnel


Les cinq sens en émoi

La caresse du vent

Tendre main sur l'épaule

Un miracle sans cause

La lumière


La respiration des oliviers

Un grain de sable à marée basse

Une note infinie

Un concerto après un rêve.


Le fléau vacille

sous le poids des mots

Un iris s'ouvre au jardin

Et vrille la vigne

Un rossignol trille

Je te promets le bleu pervenche

Et le jaune en plein cœur

Les anges se concertent

Il y a des chœurs d'enfants

Et des sources pures

J'entends les tambours qui roulent

La galaxie flamboie

Elle pleure

Des larmes fleurs

Les bras chargés des tulipes d'enfance

Marine florale

Honorée des colombes

Quand la mer étale

La porte en son sein

Eperdument.


AMarie Carrère

La lumière dans le tamis

Edilivre






Anny C.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

06.08 | 15:40

Bonjour Anne Marie,

Quel plaisir d'écouter Pascal Quignard, que je n'ai jamais réussi à lire, je vais essayer à nouveau avec "l'Homme au trois lettres".

marc

...
13.07 | 17:23

plus de cejourdhui! horreur et damnation, poussée de fièvre; je n'avais pas vu ce dernier et me consolais dans Talents et en égrenant tes délicieuses arilles

...
29.01 | 10:27

pensées éphémères - non non non elles restent gravées dans les coeurs de + en + profondes avec le temps qui passe Rose-Marie

...
19.05 | 17:23

Suite - … Je le trouve nettement plus fort par rapport à sa forme interrogative. Merci . marc

C'est tout..........,

...
Vous aimez cette page