EPHEMERIDE

Je ralentis je regarde
A cause des pivoines

À cause des pivoines lourdes de pluie
Têtes courbées sur la pelouse
Et de leur odeur lourde de nuit
À rendre les roses jalouses

Je ralentis, je regarde

A cause de ces troupeaux immobiles
Dans la fournaise de juillet
Sous les grands arbres tranquilles
Mais sous le ciel déjà inquiet

Je ralentis, je regarde

À cause de l'orage au loin qui s'affaire
Couleur d'ardoise, parfum d'étain
Sur la dorure des blés en prière
Le dos rond de tous leurs grains

Je ralentis, je regarde

A cause de ce creux dans la colline
Aussi tendre qu'un lit défait
Et du vent dans les herbes qui dessine+
La maison où l'on s'aimerait

Je ralentis, je regarde

À cause de cette flèche rousse
Surgie du long bois frissonnant
Renard furtif, au pas de course
Échine oblique de brigand

Je ralentis, je regarde

A cause de cette plaine labourée
Silencieuse comme un livre ouvert
Lignes tracées non rédigées
Préface de brume signée l'hiver

Je ralentis, je regarde

À cause de cette buse sur le piquet
Sentinelle de terres gelées
Et de son œil doré où apparaît
Comme une lampe qu'on vient d'allumer

Je ralentis, je regarde

À cause des roses matinales
En robes étalées sur la pelouse
Roses poudrées virginales
À rendre les pivoines jalouses

Je ralentis, je regarde

BEA TRISTAN

BEA TRISTAN

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

06.08 | 15:40

Bonjour Anne Marie,

Quel plaisir d'écouter Pascal Quignard, que je n'ai jamais réussi à lire, je vais essayer à nouveau avec "l'Homme au trois lettres".

marc

...
13.07 | 17:23

plus de cejourdhui! horreur et damnation, poussée de fièvre; je n'avais pas vu ce dernier et me consolais dans Talents et en égrenant tes délicieuses arilles

...
29.01 | 10:27

pensées éphémères - non non non elles restent gravées dans les coeurs de + en + profondes avec le temps qui passe Rose-Marie

...
19.05 | 17:23

Suite - … Je le trouve nettement plus fort par rapport à sa forme interrogative. Merci . marc

C'est tout..........,

...
Vous aimez cette page